Les Abus affectifs

Si le manque d'amour assoiffe et nous rend dépendants, trop d'amour étouffe et freine nos élans : les abus affectifs sont présents dès notre prime enfance. Consciemment ou non, nous vivons avec. Mais l'abus engendre sournoisement d'autres formes d'abus, il fausse la relation à l'autre et à soi-même, et peut nous piéger dans des conduites autodestructrices.Il en va ainsi des abus de nourriture, d'alcool, de substances... mais aussi d'émotions qui nous submergent (colère, tristesse, exaspération, découragement, etc.).Exemples cliniques à l'appui, Stéphane Crabié, philosophe, et Gérard Tixier, psychiatre, nous accompagnent dans l'exploration de notre affectivité. De l'enfance à l'âge adulte, des relations familiales aux relations amoureuses, ils nous aident à déceler les origines des abus et leurs conséquences, à prêter l'oreille aux échos d'une histoire ancienne, et donnent des pistes pour sortir du cycle des répétitions. Leur réflexion favorise la prise de conscience, invite à se détourner d'une position de victime ou d'abuseur, et entrouvre la voie vers la liberté d'être soi.