Clous

Après les trois romans de sa trilogie, Le Grand Cahier, La Preuve, Le Troisième mensonge, son dernier roman Hier, ses nouvelles C’est égal et son récit autobiographique L’Analphabète, nous pouvons lire aujourd’hui les poèmes d’Agota Kristof (1935-2011). Peu avant sa mort, elle les avait sortis de ses archives pour qu’ils soient édités. Clous rassemblent les poèmes hongrois de jeunesse dont elle a intensément regretté la disparition au moment de quitter la Hongrie en 1956. Elle les a reconstitués de mémoire, en a ajouté de nouveaux, a choisi leur titre français mais ne les a pas traduits. Source d’inspiration de plusieurs proses, les poèmes sont restés inédits.Ce livre bilingue constitue leur édition originale en hongrois et leur première traduction en français. Ils sont accompagnés de quelques poèmes écrits directement en français. On y retrouve le style tranchant d’Agota Kristof, ses thèmes, la perte, l’éloignement et la mort, mais aussi, largement déployés, la nature et l’amour.

Table des matières

Table des matières
Couverture 1
Titre 2
Droit d’auteur 5
I POÈMES HONGROIS 6
Nincs miért járdát cserélni 7
Aucune raison de changer de trottoir 8
A fűszál 9
L’herbe 10
A madár 11
L’oiseau 12
Altató 15
Berceuse 16
Néhány szó 17
Quelques mots 18
Vártalak 19
Je t’attendais 20
Nyár lesz 23
Viendra l’été 24
Nem eszem többé 25
Je ne mange plus 26
Majd egyszer nagyon megbántlak 27
Une fois je te ferai du mal 28
Az éjszaka ablaka 31
La fenêtre la nuit 32
Július 33
Juillet 34
A legszebb tájak 35
Les plus beaux paysages 36
A megalázott 37
L’humilié 38
A halász hálójában az élet 41
Dans le filet du pêcheur la vie 42
A túlélők 43
Les survivants 44
Nélkületek 47
Sans vous 48
Az asztal 49
La table 50
Úton 51
Sur la route 52
És szép a kötél 55
La corde est belle 56
Fényes déli házak 57
Maisons brillantes du Sud 58
Időtlen öleléssel 59
Embrassements intemporels 60
Hűvös mezőkön 61
Sur des champs froids 62
Mikor én iskolába jártam 67
Quand j’allais à l’école 68
Egyszer majd... 71
Une fois, plus tard… 72
Magánosok 75
Solitaires 76
Szögek 77
Clous 78
Mindegy 79
C’est égal 80
A város túlsó oldalán 83
L’autre côté de la ville 84
Emigránsok 87
Émigrants 88
Búcsúzó 89
Adieu 90
Elveszett napok 93
Jours perdus 94
Egy városról 95
D’une ville 96
Az elítélt 99
Le condamné 100
Menjetek hát naptalan nyarak 101
Allez-vous en, étés sans soleil 102
Fehér fák 103
Arbres blancs 104
A hajó utasai 109
Les voyageurs du bateau 110
Titeket senki sem szeretett 113
Vous n’étiez aimés de personne 114
Tóparti bál 115
Bal au bord du lac 116
Széljárta fehér városok 117
Villes blanches sous le vent 118
Lépcsők rácsok falak 119
Escaliers, barreaux, murs 120
L’Ordinateur I 121
L’Ordinateur I 122
L’Ordinateur II 125
L’Ordinateur II 126
Őszi fényben 129
Dans la lumière de l’automne 130
Egy munkás halálára 133
La mort d’un ouvrier 134
Szárnytalanul 137
Sans ailes 138
Sikoltó utak 141
Des routes hurlantes 142
Valaki elmegy… 145
Quelqu’un s’en va 146
A betörő 147
Le cambrioleur 148
Szél 151
Le vent 152
Minden messze van 153
Tout est loin 154
Nem a szél 155
Pas le vent 156
Tél 157
Hiver 158
A negyedik 159
Le quatrième 160
Gyárban 161
Dans l’usine 162
Már évek óta 163
Déjà depuis des années 164
A halott madár 165
L’oiseau mort 166
Te is elmész 171
Toi aussi tu pars 172
II POÈMES FRANÇAIS 176
Vivre 178
Persinet 179
Lentement, il s’habituait… 180
Plus jamais cette rue... 181
Elle était gentille… 182
Minuit et demie… 183
Ils s’en vont… 184
Pas mourir... 185
NOTE ÉDITORIALE 188
NOTE DE LA TRADUCTRICE 192
REMERCIEMENTS 194