Symptômes morbides

Trois ans après Le peuple veut, exploration radicale du soulèvement arabe, Gilbert Achcar analyse dans ce nouvel opus le blocage du processus révolutionnaire déclenché en décembre 2011 en Tunisie et la reprise en main, sous des formes différentes, par les pouvoirs en place. 

Table des matières

Table des matières
Couverture 1
Présentation 3
Gilbert Achcar 4
Symptômes morbides, la rechute du soulèvement arabe 5
AVANT-PROPOS 9
Remerciements 13
INTRODUCTION. DES SAISONS ET DES CYCLES EN RÉVOLUTION 15
“Transition démocratique” et processus révolutionnaire 16
Une révolution, deux contre-révolutions 23
Notes 31
1. SYRIE : LE CHOC DES BARBARIES 35
L’abandon du peuple syrien 37
La fabrication du désastre syrien 49
L’ennemi préféré du régime Assad 59
Les amis préférés de la Turquie et des monarchies du Golfe 67
La tragédie syrienne 73
Intervention russe et indécision occidentale 80
Où va la Syrie ? 87
Notes 92
2. ÉGYPTE : LE “23 JUILLET” D’ABDEL-FATTAH AL-SISSI 111
Comment les Frères musulmans en vinrent à briguer le pouvoir 113
Ni lion ni renard 118
L’embrasement de l’Égypte 126
Entre Tamarrod 134
Illusions nassériennes 145
Comment l’armée détourna une seconde fois la volonté du peuple 153
L’impitoyable ascension d’Abdel-Fattah al-Sissi 160
La confection du costume présidentiel de Sissi 168
Le côté farce de la tragédie égyptienne 175
Constance néolibérale 179
Mégalomanie et mégaprojets 188
L’Égypte saisie par les militaires 196
Où va l’Égypte ? 203
Notes 209
CONCLUSION. “HIVER ARABE” ET ESPOIR 227
Libye et Yémen : deux variations sur un même thème 228
Le “modèle” tunisien et ses limites 234
La gauche arabe et le défi stratégique 243
Notes 252
SOURCES ET RÉFÉRENCES 259