Continuité. No. 151, Hiver 2017
  • Éditeur québécois

Les toponymes servent, bien sûr, à situer et à orienter. Mais s’ils constituent un patrimoine, c’est parce qu’ils ont pour autre objectif de témoigner, de commémorer. Ils parlent du territoire et rappellent le passé. Au fil du temps, nos ancêtres ont créé un riche héritage qui mérite d’être célébré et exploré avec curiosité. Le dossier du numéro d’hiver de Continuité, « Patrimoine toponymique. S’inscrire dans le territoire », cherche à le mettre en valeur en faisant découvrir des appellations remarquables, dont certaines carrément insolites. Mais ce n’est pas tout. Nous avons la responsabilité collective de continuer à nommer les lieux. Or, pour mener à bien cette mission, il faut connaître l’état de la situation, s’interroger sur le legs que nous souhaitons transmettre aux générations futures et mettre en place de bonnes pratiques. Dans cette optique, le dossier de Continuité explore aussi les enjeux actuels touchant ce patrimoine, comme les tendances qui se dessinent sur le terrain, les questions entourant les changements d’appellations et les gestes posés pour corriger certains oublis du passé.