Relations. No. 788, Janvier-Février 2017
  • Éditeur québécois

Le Québec est une des sociétés les plus sécularisées dans le monde. Malgré le peu d’espace que la religion y occupe aujourd’hui dans la sphère publique, on constate néanmoins un regain de l’athéisme militant, notamment dans le cadre du débat sur la laïcité de l’État, jetant le discrédit sur le phénomène religieux. Ce dossier tente d’explorer les visages d’un athéisme ouvert à un dialogue essentiel entre athées et croyants, au-delà de l’affrontement stérile. Salutaire aux uns comme aux autres, ce dialogue permettra d’approfondir non seulement le sens de l’existence, mais aussi celui de la laïcité et de la démocratie, dans une époque où l’argent s’érige à bien des égards comme un nouveau Dieu et son culte comme une nouvelle religion. À lire aussi dans ce numéro: un débat sur le retour du Canada au sein des missions de paix de l’ONU; un texte sur la guerre oubliée au Yémen; et une analyse sur le revenu minimum garanti, mesure qui pourrait bientôt être adoptée au Québec.