L’imposture de l’Alliance émeraude
  • Éditeur québécois

Éloïse Kelly, doctorante à Harvard, s’est attiré pas mal d’ennuis depuis qu’elle a commencé à espionner l’OEillet rose et la Tulipe noire, deux des agents les plus meurtriers à avoir arpenté les rues de l’Angleterre et de la France au dix-neuvième siècle. Non seulement elle a déterré des secrets dignes de réécrire l’histoire, mais elle a aussi dragué Colin Selwick, en quête de sa propre aventure amoureuse. Loin de s’en douter, elle est sur le point de démasquer une autre héroïne acharnée qui plonge tête baissée dans l’histoire. En juin 1803, Letty Alsworthy essaie d’empêcher la fugue amoureuse nocturne de sa soeur lorsqu’elle est elle-même enlevée par accident. Le scandale l’oblige à épouser rapidement Geoffrey Pinchingdale-Snipe, qui file aussitôt aider l’OEillet rose à anéantir une alliance rebelle irlandaise dirigée par la Tulipe noire. Ne voulant pas être en reste, Letty file elle-même en douce jusqu’à l’île d’émeraude, prête à enrichir ses connaissances en matière d’espionnage, mais sans jamais s’imaginer qu’elle pourrait en apprendre sur l’amour en cours de route.