Malscience. De la fraude dans les labos

Alerte ! La malscience se répand aussi vite que la malbouffe ! D'apparence de plus en plus sophistiquée mais produite en masse, de plus en plus vite et de moins en moins fiable. Interrogés de manière anonyme, 2 % des scientifiques reconnaissent avoir inventé ou falsifié des données. Soit pas moins de 140 000 chercheurs fraudeurs de par le monde. Biologie et médecine sont, de loin, les plus touchées. Et ces fraudes manifestes ne sont rien à côté des petits arrangements avec la rigueur devenus fréquents dans les laboratoires. Est-ce grave ? Très grave. Car la biologie et la médecine traitent de la santé, de la vie, de la mort. Est-il acceptable que de nouveaux médicaments soient testés, et peut-être autorisés, sur la base d'expériences plus ou moins truquées ? Comme le secteur financier miné par ses créances irrécupérables, la littérature scientifique en biologie et en médecine, mais aussi en physique et en chimie, s'avère gangrenée par des articles toxiques. Ce livre revient sur une série de scandales internationaux – de la thèse des frères Bogdanoff à des cas moins médiatisés mais non moins fâcheux – et se propose de réfléchir aux causes d'une telle dérive et aux moyens d'y remédier. À la fois enquête de terrain et essai critique, il met en lumière un aspect fondamental et trop ignoré de l'évolution actuelle des pratiques scientifiques. Nicolas Chevassus-au-Louis, docteur en biologie et historien, est journaliste, collaborateur régulier de Mediapart. Il a publié au Seuil Savants sous l'Occupation en 2004, Les Briseurs de machines en 2006 et Un iceberg dans mon whisky en 2009.

Table des matières

Table des matières
Malscience. De la fraude dans les labos 1
Avant-propos 7
1. Fraudeurs en série 11
2. Grands fraudeurs, petits menteurs 25
3. Raconter, frauder ? 39
4. La recherche qui trouve 51
5. Cuisine industrielle 61
6. Concurrence libre et très faussée 73
7. Comment publier sans chercher 85
8. Qui paye décide 99
9. Plaire au chef 109
10. Littérature toxique 115
11. Frauder tue 125
12. Dans la jungle de l’édition scientifique 133
13. Après le déni 143
14. Omerta française ? 155
15. Délinquance scientifique ? 169
16. Pour une science lente 177
Annexe. Déclaration de Singapour sur l’intégrité en recherche 189
Notes 193
Remerciements 201
Table 203