Habermas, légalité et légitimité
  • Éditeur québécois

C'est avec fierté que nous présentons, dans ce volume, trois livres portant sur le philosophe allemand Jürgen Habermas et plus précisément sur la « légalité», deux thèmes classiques en philosophie du droit. Habermas représente indubitablement, aujourd'hui, un des sparring-parteners intellectuels le plus intéressant, le plus novateur et théoriquement pertinent en ce qui concerne la question du droit moderne.
S'y intéresser et prendre la mesure théorique de ce qu'il nous affirme quant au droit et à la démocratie, au modèle «éthique » de John Rawls et au contre-modèle « délibératif », ou encore quant à l'agir communicationnel (en tant que projet de réorientation épistémologique pour la pensée juridique) nous jette, littéralement parlant, au coeur de l'actualité (tant théorique que pratique) de notre modernité juridique et de la philosophie du droit.
La démocratie en ce sens n'est pas exclusivement un régime, ou encore une façon d'agencer la « gouvernance », les institutions et les « pouvoirs » mais, avant tout, une modalité politique pensée à partir des individus en chair et en os. C'est en tant qu'individu concret que la perspective d'une démocratie délibérative acquiert sa valeur et qu'elle nous indique une autre façon de faire et de comprendre les enjeux politiques et les « vivre ensemble ».