Ludwig & Mae
  • Éditeur québécois

Résolument éclatées, les trois pièces qui composent ce recueil sont un véritable cri du cœur d’une génération en proie au désarroi qui cherche à changer le monde, quitte à en bousculer les conventions.

La litière. Un couple se dispute, c’est la fin, ou presque : il faut attendre le matin. Dans le lit, Ludwig et Mae s’aiment et se déchirent, entre souvenirs et fantasmes. Viendra les rejoindre un livreur de chinois, qui se laisse prendre au jeu.

Rappel. Mae partie, Ludwig se retrouve seul face à ses démons et à son répondeur. Entouré d’un pape parmi tant d’autres, d’une muse déchue et de la vache à Giacometti, il tente alors d’échapper à l’emprise du monde extérieur, quitte à en finir une fois pour toutes avec celui-ci.

Ressusciter. Ludwig a été retrouvé mort dans son bain dans une invraisemblable mise en scène. Mae livre un monologue dans lequel elle se remémore les derniers instants, les regrets, les reproches aussi, et tente de faire revivre, une dernière fois, son amour défunt.

Table des matières

Table des matières
Couverture 1
Prise de parole 2
Du même auteur 4
Page titre 5
Crédits / Catalogage 6
Préface – Le grand méchant Leroux 7
La litière 15
Création 17
-I- Lorsque le Mythe ne suffit plus 21
-II- La dernière cène 86
-III- Le chat Victor revient de guerre 113
Rappel (ou l’Apocalypse selon ce Ludwig comme il s’en est vu) – un cérémonial – 123
Création 125
Personnages 126
Épigraphe 129
Rappel 131
Ressusciter 217
Création 219
Épigraphe 221
Premier temps 223
Deuxième temps. Mouvement vers le public 231
Troisième temps. Mouvement vers le public 236
Après-mot – Puisqu’il le fallait bien 245
Choix de jugements 249
Repères biographiques 253
Bibliographie 261
Table des matières 265
Quatrième de couverture 266