Rosalie cherche la vérité
  • Éditeur québécois

Le curé Métivier, dont la détermination se compare à celle du curé Labelle, croit possible de donner à ses ouailles les moyens de développer leur région et de « se mettre sur la carte du Canada » en tentant d’obtenir le chemin de fer tant désiré. Il se fera convaincant pour recruter Honoré Mercier, le premier ministre de la province de Québec, afin de représenter le comté de Bonaventure aux prochaines élections. Cette épopée, digne d’un scénario de film moderne, tourne au vinaigre. Mercier fera les frais de cette affaire louche, connue comme le « scandale de la Baie-des-Chaleurs ».

Une femme s’y est révélée brave, intègre et forte. Rosalie, qui est née à Glenburnie, devient une notable respectée de tous.

Inspiré d’une histoire vraie, ce récit propose un éclairage sur une importante tranche de l’histoire de la péninsule gaspésienne, de 1890 à 1900, alors que la Confédération canadienne se consolidait coast-to-coast grâce au chemin de fer, moteur de l’économie du pays au carrefour de l’industrialisation du 20e siècle.