1001 regards pour une solitude
  • Éditeur québécois

Le 3 avril 2008, Alain Labrecque est trouvé sans vie. Un suicide. Ou l’aboutissement malheureux de la maladie mentale. Sa sœur, Chantale, relate non seulement les chemins difficiles qu’elle a dû parcourir dès le début de la maladie de son frère, mais également les moyens qu’elle s’est donnés pour les traverser sainement. Elle nous fait aussi découvrir Alain, l’homme derrière la schizophrénie, et ses efforts pour émerger des inévitables remous du trouble de santé complexe dont il souffrait.
 
Ceux qui ont déjà croisé la route d’une personne atteinte d’une maladie mentale se reconnaîtront sans doute dans cette touchante histoire fraternelle et trouveront réconfort et conseils pour cheminer vers un mieux-être. Mais tout lecteur, quelle que soit sa connaissance de la schizophrénie, bénéficiera de ce témoignage. Il pourra mieux comprendre les nombreuses difficultés liées à la maladie mentale, desquelles l’entourage de la personne malade, de près ou de loin, porte toujours les marques.