Les mots du corps et les maux de l'esprit
  • Éditeur québécois

Les maux de l’esprit sont depuis longtemps une préoccupation majeure des philosophes et des chercheurs. Aristote formula l’hypothèse que certaines émotions étaient antagonistes à la société et qu’elles pouvaient être éliminées au travers d’une catharsis collective provoquée par le théâtre tragique. Beaucoup plus tard, Freud reprit cette idée de purgation des émotions pour la remplacer par une piste nouvelle?: pour guérir l’esprit, il fallait nommer plutôt qu’éliminer. La psychanalyse est donc une cure par la parole. Dans ce livre, il est avant tout question des chercheurs qui reprirent l’intuition d’Aristote d’une guérison pouvant être obtenue par le corps. L’entreprise de nommer est ici conservée, mais il s’agit maintenant d’ac-cé-der aux mots du corps pour permettre une intégration de tout ce qui est accessible par la parole selon un cadre thérapeutique particulier. Cinq approches sont expliquées?: soit le psychodrame de Moreno, la bioénergie, la gestalt-thérapie, la thérapie primale et l’approche psychanalytique et cathartique de Sandor Ferenczi.  François-Gilles Lesage a obtenu une maîtrise en psychologie de l’UQÀM en 1989. Il a été psychologue durant vingt ans, puis a laissé ce titre professionnel pour réorienter sa carrière vers le domaine de la production artistique et de la thérapie individuelle et de couple.