Québec français. No. 175,  2015
  • Éditeur québécois

L’évaluation a longtemps été comprise comme une mesure visant à sanctionner les acquis des élèves : le maître enseignait et validait ensuite les apprentissages à l’aide d’un test mesurant la rétention d’information. Cette vision a, depuis, évolué : elle ne doit plus servir à comparer les élèves entre eux, mais à les motiver en se concentrant sur leurs progrès. Ce numéro de Québec français désire contribuer au dialogue professionnel en réfléchissant sur les différentes fonctions et facettes de l’évaluation au service de l’apprentissage. Du côté littérature, le dossier explore le territoire du roman québécois contemporain avec les contributions de Manon Auger, Raymond Bock, Jean-Simon Desrochers, Michel Biron, Samuel Mercier et Samuel Archibald, entre autres.