Moebius. No. 147, Novembre 2015
  • Éditeur québécois

Le mensonge et la vérité ont souvent une même odeur et une même saveur. La mort, le rêve, la trahison ou l’espoir ne tombent pas avec évidence d’un côté ou de l’autre de la frontière. La vérité, qu’on pourrait croire pure et translucide comme le cristal, a pourtant des crocs et des griffes. Le mensonge, qu’on imagine cruel comme l’œil de Satan, a parfois la douceur de la soie. Dans les textes de ce numéro, on verra nos sens nous tromper, nos souvenirs être falsifiés, le rêve et la mort semer le doute, les pouvoirs médiatiques s’élever en dignes représentants de la vérité. Avec les contributions de Marie-Christine Arbour, Patrick Brisebois, Maude Déry, Carl-Keven Korb, Diane-Ischa Ross et Ghislain Taschereau, entre autres.

Table des matières

Table des matières
Moebius. No. 147, Novembre 2015 1
Présentation • Mario Vivier 5
La sirène rêveuse qui joue dans l'arbre • Nicolaï Feuillard 15
Bunny • Jennifer Labrecque 25
On a frappé • Stéphanie Braquehais 29
Solitude de l'ufologue • Patrick Brisebois 33
Fatum • Nadia Gosselin 37
Un verre cassé • Julius Nicoladec 41
La logicienne • Marie-Christine Arbour 49
Chauffeurs de taxi • Christine Monot 57
Tricotage • Geneviève Harvey 63
Au-delà du fil • Julie Dugal 69
La porte haute et basse • Diane-Ischa Ross 73
Faux-Fuyant • François Martin 75
Femme de sable • Fannie Langlois 85
La veste grise • Christiane Desrosiers 89
Ante-partum • Cécile-Marie Hadrien 95
Monsieur le curé • Maude Déry 99
Des kilomètres de vie en rose • Carl-Keven Korb 103
Intercalaire • André Hamel 107
La Querelle des satyres • Antonio Dominguez Leiva 115
Luc Quintal écrit à Umberto Eco 131
Bernard Émond s'entretient avec Elsa Pépin 151
André Gervais lit Wabakin de Célyne Fortin 158