Un homme mesuré
  • Éditeur québécois

Anonyme dans son voisinage autant que parmi ses collègues fonctionnaires, l’Homme mesuré mène une vie tranquille, heureuse et inquiète auprès de sa femme et de leurs deux enfants. Il s’étonne un matin de la subtile distorsion de l’image que lui renvoie le miroir, assez pour chercher partout des signes de changement, et en trouver. Depuis l’arrivée de son nouveau supérieur hiérarchique, il ne peut plus se soustraire aux activités sociales du ministère – bal de la Marionnette, voyage, atelier de formation, concours de sosies à la télévision d’État –, ce qui le place à répétition dans des situations embarrassantes. Le miroir ne mentait pas : le travestissement est en cours.
Fausse camaraderie, complicité simulée, manipulation, collusion, falsification, déguisement : considérant l’actualité politique, Gilles Pellerin n’a pas eu à puiser très loin les éléments qui lui ont permis de dessiner un portrait de société satirique et drôle où le pouvoir et la politique-spectacle s’immiscent au cœur de la vie intime.