Les libéraux n'aiment pas les femmes

Essai sur l'austérité

Livre numérique

Les libéraux n'aiment pas les femmes
  • Éditeur québécois

«Les libéraux n’aiment pas les femmes.» Voilà une proposition qui fait sourciller : les libéraux disputeraient donc aux conservateurs l’éminent privilège de s’attaquer aux droits et libertés des femmes ? C’est là le dur constat de ce petit livre. En s’en prenant à la santé publique, à l’éducation, aux garderies et aux groupes communautaires, les politiques d’austérité du gouvernement Couillard frappent les femmes plus durement que quiconque.

Si les libéraux n’aiment pas les femmes, c’est parce qu’ils gouvernent par et pour les nombres. Les « vraies affaires » – l’atteinte du déficit zéro en tête – relèvent d’une logique purement « économique ». Quantitative, implacable, elle est imposée sans haine ni mépris. Le sort que l’austérité réserve aux femmes s’explique par cette odieuse indifférence qui, ultimement, fera ployer l’ensemble de la population.

Table des matières

Table des matières
LES LIBÉRAUX N'AIMENT PAS LES FEMMES 1
AVANT-PROPOS – Les libéraux n’aiment pas les femmes 9
CHAPITRE 1 – Loin des yeux, loin du coeur 13
CHAPITRE 2 – Pour en finir avec le « gouvernemaman » 29
CHAPITRE 3 – Si votre seul outil est un marteau, tout ressemble à un clou 41
CHAPITRE 4 – Liquider le présent 59
CHAPITRE 5 – Les petites pointures 77
CHAPITRE 6 – Faire plus avec rien 99
CONCLUSION 117
REMERCIEMENTS 121