Espace. No. 110, Printemps-Été 2015
  • Éditeur québécois

En ce début du XXIe siècle, les enjeux que soulève l’écologie s’ouvrent sur un véritable champ de bataille. Mais qu’en est-il sur le plan artistique? Souvent les artistes se retrouvent dans des consensus visuels ou plastiques indexant la forme à « la mission » écologique. Elles conduisent à penser de façon « écologiquement correct » sans que cela soit pour autant artistiquement intéressant. Coincées entre ces paradoxes, les pratiques de l’écologie peinent à trouver leur forme. Ce dossier de la revue ESPACE art actuel tente non pas d’y remédier, mais de soulever le problème dès lors que la thématique nécessairement oscille entre des enjeux éthiques et esthétiques. Parmi les œuvres abordées dans ce numéro : le projet Trading routes, développé en réaction à l’exploitation du pétrole en Colombie-Britannique, la vidéo Aftermaths d’Isabelle Hayeur, dans laquelle il est question des conséquences de l’ouragan Katrina en 2005, et les interventions publiques de Nicolás Uriburu et son association sporadique avec le groupe militant Greenpeace.