Renouveler le syndicalisme

Pour changer le Québec

Livre numérique

Renouveler le syndicalisme
  • Éditeur québécois

Où s’en vont le mouvement syndical et la société québécoise ? Pour les auteur.e.s du présent recueil, la pertinence de ces questions ne fait pas de doute en ces heures d’austérité politique et économique. Jadis acteur important du progrès social, le mouvement syndical donne cependant l’impression d’être aujourd’hui à la remorque des décisions prises dans les parlements et les places boursières. Comment donc insuffler au syndicalisme un vent de renouveau ? Dans quel état se trouve-t-il et quelles sont les avenues à envisager pour lui redonner sa force de changement ? Voilà ce à quoi tentent de répondre les différent.e.s intervenant.e.s réuni.e.s ici – provenant autant des milieux syndical, politique, intellectuel que militant – dans ce qui prend la forme d’une vaste réflexion collective.

Après avoir diagnostiqué les écueils avec lesquels le mouvement syndical doit composer – idéologie néolibérale, mondialisation, démobilisation sociale, contraintes législatives et juridiques, animosité médiatique, etc. –, les différent.e.s auteur.e.s du livre y vont de leurs propres propositions pour renouveler la lutte syndicale et lui permettre de renverser les grandes tendances socioéconomiques à l’œuvre actuellement. Priorisation d’une réforme démocratique, intégration du paradigme écologique, pratique d’un syndicalisme de transformation sociale, réaffirmation du droit de grève, réhabilitation du concept de « grève sociale », renforcement des pratiques démocratiques internes, défense de la diversité médiatique et intégration des jeunes et autres laissés-pour-compte de la société, voilà autant de pistes soumises à la réflexion.

Proposer un syndicalisme renouvelé, c’est aussi réagir à des décennies de critiques à l’endroit de la supposée « mainmise du mouvement syndical » sur la société québécoise et répondre aux nombreuses allégations selon lesquelles celui-ci ne cherche qu’à protéger l’incompétence et à figer le Québec dans un état appartenant à une époque révolue. Le mouvement syndical peut et doit encore œuvrer au développement d’une société où la solidarité et la justice sociale ne sont pas que des mots creux, mais des valeurs au cœur d’un réel projet de société.

Avec des textes de Gabrielle Brais Harvey, Alain Deneault, Mélanie Dufour-Poirier, Myriam Fahmy, Léa Fontaine, Amir Khadir, Mélanie Laroche, Alexandre Leduc, Henry Milner, Isabelle Montpetit, Gabriel Nadeau-Dubois, Martin Petitclerc, Marie-Eve Rancourt, Martin Robert, Sébastien Robert, Simon Tremblay-Pepin

Table des matières

Table des matières
Renouveler le syndicalisme 1
Crédits 6
Table des matières 7
Introduction – Participer au débat pour le syndicalisme de demain 11
Première partie: Les fondements de la crise 33
Alain Deneault. Si le mouvement syndical opérait un virage politique... 35
Gabrielle Brais Harvey et Simon Tremblay-Pepin. Parler au monde: comment le fossé médiatique s'est creusé entre les syndicats et le monde ordinaire 55
Martin Petitclerc et Martin Robert. La « solution miracle » : le droit de grève et la loi spéciale au Québec 71
Mélanie Laroche et Mélanie Dufour-Poirier. Jeunes et syndicalisme: quelles solutions privilégier pour en découdre avec divorce annoncé? 87
Deuxième partie: Pour uin syndicalisme de transformation sociale 103
Miriam Fahmy. La vérité est un champ de bataille 105
Marie-Eve Rancourt. Le syndicalisme : un outil de transformation sociale 123
Alexandre Leduc et Sébastien Robert. Reprendre l’offensive. Quelques pistes pour relancer le mouvement syndical 148
Isabelle Montpetit. L’information, outil de démocratie 162
Troisième partie: Pour approfondir le renouveau du syndicalisme 179
Inspiration scandinave pour le syndicalisme québécois 181
Laurence Léa Fontaine. La syndicalisation des travailleurs et travailleuses par la modernisation de l'extension des conventions collectives 196
Amir Khadir. Les mouvements sociaux et Québec solidaire 220
Gabriel Nadeau-Dubois. Dépasser les anti-syndicalismes, construire les organisations du XXIe siècle. Mobilisation et démocratie dans le mouvement syndical 248
Conclusion – Combattre la crise par un syndicalisme renouvelé 263
À propos des auteur.e.s 291
Quatrième de couverture 298