Le Cocon
  • Éditeur québécois

C’est la veille de la Saint-Jean. Les femmes sont en tenue estivale et les hommes, en chasse. Un homme dans la quarantaine, pourtant, n’apprécie pas l’ambiance. André, acupuncteur, erre sans but, absorbé par ses pensées. Il y a un an, il a perdu sa femme et ses deux filles dans un raz-de-marée au Mexique.Depuis, il a quitté son travail, sa maison et ne veut que rejoindre ses amours. Au milieu de la nuit, il se jette devant un autobus vide. Mais la conductrice, Nicole, est expérimentée et il s’en tire avec quelques contusions.André ne le sait pas encore, mais son destin vient de prendre un tournant imprévisible. Nicole le ramène chez elle ; elle vit avec ses deux ados dans une coopérative d’habitation du « faubourg à m’lasse » surnommée le Cocon. Dans le Cocon, tous s’épient, se critiquent, se jalousent, et André constatera avant la fin de l’été qu’ils s’aiment… avec maladresse. Mais jusque-là, il n’aura qu’un objectif : se suicider.Parmi les résidents du Cocon, il y a bien sûr Nicole, la généreuse, qui supporte mal son obésité ; le musclé Guillaume qui ne sait que faire de Kia, deux ans, que sa femme lui a confiée ; Roméo, soixante ans, « drabe », qui parle encore au fantôme de son épouse ; Blanche, la doyenne, qui, fine mouche, sera la seule à deviner les intentions d’André ; Simone, soixante ans, qui cherche désespérément l’amour sur Internet ; la jeune Renée avec ses trois enfants de trois pères différents.Des événements imprévus viendront constamment contrecarrer les plans d’André. À son corps défendant, il devra rendre service, conseiller, écouter les doléances de chacun, et souvent mettre la main à la pâte. À la fin de l’été, il se demandera si la vie ne lui aurait pas finalement joué un tour en lui faisant aimer les originaux résidents du Cocon. Et, pour la première fois depuis la perte de sa famille, il retrouvera le goût de la vie… dans le Cocon.