Un Certain Lucas

Saviez-vous que les chats étaient des téléphones? Que les tables lèvent le pied quand elles se retrouvent seules? Que l’avenir de la natation sportive réside dans des piscines remplies de farine? Et combien il est difficile de tuer l’hydre de nos obsessions et de conserver malgré tout quelque chose de soi?

N’osant s’autoriser l’autobiographie, Julio Cortázar utilise des subterfuges. Le voici qui nous offre un tour de Lucas en cinquante saynètes. Autant de courts textes qui lient la réflexion métaphysique à la farce et nous offrent la plus jouissive des leçons: comment faire un pied de nez au sérieux?