Poissons volants
  • Éditeur québécois

Tu vis à une époque intéressante, quelle malédiction, ça grouille, ça bruit, tu t’étourdis dans le mauvais film, une rose de papier à la boutonnière. Tout le monde veut te souffler sa petite idée, tu as l’écoute un rien complaisante, tu traînes du papier à musique, au cas où; on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a, et tout ce qu’on a c’est le bruit, c’est bien ça? Parle dans la tempête, voir. Une toune dans la tête, si tu la chantes, va-t-elle s’en aller? L’air est plus clair en hiver, alors les sons voyagent mieux, non? Il y aura des questions, tu prendras le métro, faut quand même vivre aussi, tu penses à un sous-marin, le son se diffuse autrement dans l’eau – un jour tu te feras pousser des ailes, tu planeras sur les ondes grises, les ondes bleues.