L’Âge citoyen
  • Éditeur québécois

Jean Carette vient nous présenter un changement radical de perspective. Il suggère de regarder le vieillissement comme un chemin de croissance, une convocation au progrès, un défi passionnant d’innovation, aussi bien individuellement que collectivement. Et cela, sans masquer ou sous-estimer l’urgence des problèmes.

En effet, personne ne connaît mieux que lui les dérives que nous a laissé entrevoir la gérontologie moderne. Nul ne dénonce mieux que lui l’injustice fondamentale qui régit nos sociétés.

Cela n’empêche pas Carette de croire en la personne, en la créativité et en la solidarité. Dans ce livre, il vous proposera, avec insistance, l’idée que nous sommes nés pour changer le monde, pour améliorer sans cesse nos sociétés, pour refonder en permanence l’avenir, et que cette responsabilité croît avec l’âge. Il vous suggérera aussi que c’est là que réside notre bonheur, individuel et collectif.

Extrait de la préface de Fernand Dansereau.

Table des matières

Table des matières
L’Âge citoyen 1
Préface 9
Introduction - « Plus profonde et plus pleine » 13
Chapitre premier - Extrospections 17
Chapitre II - Entre démographie et âgisme 35
Chapitre III - Travailler et vivre, même enjeu 51
Chapitre IV - Portions congrues 65
Interface 85
Chapitre V - Vers une politique de l'âge 89
Chapitre VI - De quelques urgences et priorités politiques 109
Chapitre VII - Des savoirs après cinquante ans : reconnaissance et transmission 127
Chapitre VIII - L'âge citoyen 145
Chapitre IX - Dépendances ou incapacités ? 165
Chapitre X - Accoucher de la mort 179
Chapitre XI - Combien tu t'appelles ? Lettre à un irresponsable 193
Chapitre XII - « Têtes blanches et carrés rouges » 207
Postface - Les mêmes mondes 221
Annexe I 229
Annexe II 231
Bibliographie 233
Table des matières 237