Fulgurites

ou L'effet haïku

Livre numérique

Fulgurites
  • Éditeur québécois

Selon Jacques Brault, « Quand Apollinaire laisse en retrait sa faconde, quand il ne cherche pas midi à quatorze heures, il lui arrive de " rester court ". Se produit alors l’effet haïku ». Cet effet, on peut le retrouver dans la prose des essais, des journaux, des films et des jours. Parfois, la réalité parle. Le poète doit alors s’effacer et transcrire le plus simplement possible l’événement qui a provoqué le saut de la pensée propre au haïku, qui est l’art de la fulgurance. D’où les fulgurites, qui sont des pièces de cristal produites par la foudre tombant dans le sable du désert. Les 100 fulgurites de ce recueil sont accompagnées de photographies, qui, comme les haïkus, disent autre chose que ce qu’elles montrent.