Dix mille guitares

"Maroc, 1578. Dix mille guitares à l’abandon sur un champ de bataille. Les Portugais sont vaincus. La dernière croisade de l’Europe s’achève par la défaite et la disparition du jeune roi Sébastien. Mort ou vif ? On l’attend.
Son favori raconte. Sous sa peau dure de rhinocéros, il a gardé une part d’humanité. « Ce n’est pas tous les jours qu’on fait la connaissance d’un animal ayant traversé l’Inde dans sa largeur et qui, après avoir navigué de Goa à Lisbonne, se retrouve en ménagerie pour charmer des souverains, un jeune roi portugais, un vieux roi d’Espagne, un empereur alchimiste, une reine barbare. »
En retraçant l’attente de Sébastien, Catherine Clément nous offre une truculente galerie de portraits des puissants d’une Europe en pleine mutation : le poids des Habsbourg, la violence des guerres de religion, la folie de l’empereur d’Autriche, la rébellion de la jeune reine Christine, sa passion pour Descartes. Composé comme un opéra, ce roman, plein de fantaisie et de vérités peu connues, donne sa voix à des personnages mémorables, comme ce fameux rhinocéros.
Catherine Clément renoue ici avec la veine de ses plus grands succès romanesques : La Senora, Pour l’amour de l’Inde, Le Voyage de Théo... "