La cantatrice 1 : La jeunesse d'Emma Albani
  • Éditeur québécois

Fille d'un modeste professeur de musique, la petite Emma Lajeunesse aurait dû connaître un avenir tout aussi modeste. Mais la jeune fille possède une voix extraordinaire, un don rare qui ne passe pas inaperçu. Dès lors, le père d'Emma n'aura de cesse de former l'enfant prodigue et de l'éduquer pour qu'elle puisse un jour rivaliser avec les plus grandes divas de son époque. Mais dans les années 1860, les chanteuses d'opéra ne sont pas toujours bien considérées : Emma est née dans une société où le destin des femmes respectables est tout tracé, elle sait bien qu'on ne la laissera jamais vivre ses rêves. Il faut donc partir, d'abord aux Etats-Unis, puis en Europe, là où se trouvent les grands professeurs de chant et les plus célèbres scènes d'opéra. C'est en Italie, à Milan, que la cantatrice Emma Albani verra le jour.

Evoluant aux heures les plus glorieuses de l'époque victorienne, la jeune chanteuse se produit alors dans toutes les grandes villes d'Europe. Sa voix fabuleuse et son talent ne sont pas les seuls atouts qui expliquent son succès. Rien de tel ne serait arrivé sans des rencontres marquantes avec des gens qui influenceront le cours de sa vie. C'est connu : les chanteuses attirent inexorablement les hommes, et Emma Albani en aura toujours beaucoup autour d'elle. Qu'ils soient des amis, des mentors ou des amants, ils sauront, chacun à leur manière, lui apprendre quelque chose de la vie. Avec eux, la cantatrice se lancera tête baissée dans une destinée flamboyante et hors du commun...