Anthologie du présent
  • Éditeur québécois

Parfois le présent contient trop de présence, trop de présent.
On sent que la lumière entre dans les doigts, que les maisons rétrécissent.
Il faut alors orienter le temps, tracer un sentier, creuser un fossé, suivre une fourmi, marcher seule.