Hollywood et la politique
  • Éditeur québécois

Forgé au coeur même de l'empire américain, le cinéma hollywoodien est une industrie puissante qui carbure au capitalisme et a tout intérêt à le défendre. Dans ce contexte, les artisans du septième art jouissent-ils de la liberté de créer des oeuvres réellement critiques ou sont-ils condamnés à produire des films de propagande?

Traitant du politique dans son sens large, Claude Vaillancourt classe les films en trois grandes catégories: le cinéma du statu quo, qui se contente de répéter les discours officiels; le cinéma du questionnement, qui dénonce certains problèmes, mais sans remettre en cause l’ordre social; et le cinéma subversif, où le documentaire occupe une place
de premier plan.

L'auteur démontre en quoi le cinéma hollywoodien demeure un instrument privilégié pour transmettre les valeurs américaines (individualisme, famille, respect des institutions, distinction entre le Bien et le Mal), contribuant à « fabriquer le consentement ». Il reconnaît en même temps à certains films une grande liberté de ton. Une analyse tout en nuances qui assume pleinement la subjectivité du jugement sur l’art.

Table des matières

Table des matières
Hollywood et la politique 1
Introduction 7
1. Comprendre les messages politiques 11
2. À qui appartient Hollywood ? 18
3. Art, cinéma et politique 31
4. Le cinéma patriotique 47
5. Le film catastrophe 60
6. Le placement de produits 70
7. La critique détournée 81
8. Le film allégorique 93
9. Le charme discret de la banlieue 105
10. Seul contre tous 115
11. L’échappée du documentaire 127
12. Ces films qui dérangent 136
Conclusion 155
Remerciements 159
Index des films 161