Une voix pour la terre

Comment je me suis engagé pour notre planète

Livre numérique

Une voix pour la terre
  • Éditeur québécois

Au tournant des années 1990, le monde tel que nous le connaissions a basculé. La menace d’une destruction instantanée de notre planète par la guerre atomique a fait place à une préoccupation quant à la destruction graduelle de nos systèmes naturels. Car, cette fois, il ne s’agit pas de redéfinir la relation entre deux superpuissances, mais notre relation avec notre écosystème. De redéfinir notre mode de développement économique et social. Une révolution est en cours. Le manifeste en a été écrit à Rio. Et le monde dans lequel vivront nos enfants ne ressemblera en rien à celui dans lequel nous sommes nés. Pour le meilleur, si nous réussissons, ou pour le pire, si nous échouons. J’ai fait le pari de m’engager dans cette révolution non seulement parce qu’elle est nécessaire, mais parce qu’elle est juste. Ce livre est le récit, à travers une suite de rencontres, du chemin, des apprentissages et des prises de conscience qui m’ont conduit à m’engager. De Laure Waridel à David Suzuki en passant par Pierre Marc Johnson, Oscar Arias, Wangari Maathaï, Sheila Watt-Cloutier et Al Gore, j’ai eu la chance de faire la connaissance de sept visionnaires et de discuter avec eux. Ils m’ont permis de trouver ma voix. K. M.

Table des matières

Table des matières
Une voix pour la terre 1
Introduction - De Berlin à Rio : la fin du monde tel que nous le connaissons 11
1 - Laure Waridel : le nouvel engagement citoyen 21
2 - Pierre Marc Johnson : une mondialisation à visage humain 43
3 - Oscar Arias : la voix de la paix 71
4 - Wangari Maathaï : semer la liberté 97
5 - Sheila Watt-Cloutier : debout sur le toit du monde 129
6 - Al Gore : l'homme de persuasion massive 153
7 - David Suzuki : l'équilibre sacré 219
Conclusion - Faire tomber le mur de l'indifférence 259
Table des matières 271