Les hommes de maïs

Livre numérique

Les hommes de maïs
  • Éditeur québécois

En ces temps éloignés, au début de toute chose, la pensée des premiers dieux ne s’était pas encore manifestée.
Rien n’existait : ni homme, ni animal, ni montagne, ni forêt. Ne désirant plus souffrir leur solitude et leur oisiveté, les dieux méditèrent longuement. Bientôt,
un rêve commun jaillit : le Monde devait exister.
Peu à peu, un second rêve prit forme dans leur esprit avide de reconnaissance et d’admiration : ils décidèrent de façonner un homme.
— Utilisons des grains de maïs, proposa Tzacol.
Leur regard se tourna vers de vastes vallées où poussaient du maïs blanc et du maïs jaune. Avec la farine jaune, Bitol forma le corps et modela les membres des
quatre premiers hommes; avec la farine blanche, il conçut leur chair.