Nous autres, les autres

Difficile pluralisme

Livre numérique

Nous autres, les autres
  • Éditeur québécois

Fine analyste de discours idéologiques et libre flâneuse de parcours urbanistiques, Régine Robin, historienne, sociologue, écrivain, s’est toujours préoccupée, en lisant, en écrivant et en marchant, des questions politiques d’identité, de culture et de mémoire. Arrivée à Montréal en 1977, professeur et citoyenne, pugnace républicaine devenant Canadienne et prêtant serment d’allégeance à la reine d’Angleterre (elle aurait préféré le faire sur la bible de Proust), l’auteur de La Québécoite, au bout de trente ans de résidence première, évoque, convoque et disloque tout ce qui fait qu’elle est « devenue d’ici » même si, comme elle l’écrit, « je ne me suis jamais sentie chez moi ». Dans ce livre qui inaugure la collection « Liberté grande », on trouve une indéniable et cinglante analyse du nationalisme québécois et un questionnement inquiet sur la transculture et l’écriture migrante. Bilan d’une « allophone d’origine française ».

Table des matières

Table des matières
Nous autres, les autres 1
Introduction - Une dissonance inquiète 9
Première partie - La ronde des nous 55
1 - La montée des tensions 57
2 - Malaise dans la québécitude 101
Deuxième partie - Usages et mésusages du passé 159
3 - Spectres et fantômes des années 30 et 40 161
4 - Psychodrame des commémorations 213
5 - Que transmettre ? 247
Troisième partie - Je suis devenue d'ici 269
6 - La transculture 271
7 - L'écriture migrante 293
8 - Représenter Montréal 317
En guise de conclusion 339
Remerciements 343
Table des matières 345