La Gang : une chimère à apprivoiser

Marginalité et transnationalité chez les jeunes Québécois d’origine afro-antillaise

Livre numérique

La Gang : une chimère à apprivoiser
  • Éditeur québécois

Beaucoup de jeunes, loin d’être endormis ou résignés, sont en colère. Une colère d’un type nouveau qui s’exprime en « gang », mêlée de tensions raciales, surtout visibles dans les quartiers multiethniques et dans les milieux populaires, la colère de garçons et de filles qui veulent jouir au plus vite du bien-être qu’une société de plus en plus riche expose dans un consumérisme effréné et propose comme le signe de la réussite. Surmédiatisé, ce phénomène de gangs juvéniles préoccupe beaucoup, inquiète même. Et il intéresse aussi les deux auteurs de ce livre qui nous invitent à y regarder de plus près, en adoptant une position critique à l’égard de cette philosophie sociale, dominante aujourd’hui, qui est exclusivement centrée sur le maintien de l’ordre social et qui tend à ignorer le rôle positif que joue la marginalité tant au niveau de la société qu’à celui des personnes marginales elles-mêmes.

Table des matières

Table des matières
La Gang : une chimère à apprivoiser 1
Remerciements 7
Introduction 9
Chapitre premier - Jeunesse, marge et gang : une histoire d'hier et d'aujourdhui 27
Chapitre 2 - Les jeunes Afro-Antillais du Québec et les milieux marginaux 59
Chapitre 3 - Les « parades » de la gang 93
Chapitre 4 - Territoires, quartiers et citoyenneté urbaine 117
Chapitre 5 - Violence et souffrance : quelques itinéraires typiques 145
Chapitre 6 - Horizon de sens : le contexte migratoire 225
Chapitre 7 - Horizon de sens : les transformations de la famille haïtienne 257
Chapitre 8 - Horizon de sens : une identité au pluriel 307
Conclusion - Adieu, la Chimère ! 347
Annexe - Quelques repères pour l'étude des groupes marginaux 359
Références 381
Table des matières 387