Un pays pour un autre
  • Éditeur québécois

Faire du Canada leur pays appelé la Nouvelle-Irlande, avec Montréal comme capitale, voilà le projet mis de l'avant par les membres de la Fraternité fénienne, une association dont le siège social se trouvait à New York. En 1865, alors que la guerre de Sécession tirait à sa fin et que les États-Unis proposaient ouvertement d'envahir le Canada, cette menace s'avérait suffi samment réaliste pour accélérer le projet de fédération proposé notamment par les politiciens John A. Macdonald et George-Étienne Cartier. De New York à Dublin, en passant par Montréal, David, un jeune homme Irlandais d'origine, Canadien français d'adoption, amorce sa carrière d'agent secret dans la métropole américaine avant de venir la poursuivre dans celle du Canada. Il devra infi ltrer la Fraternité fénienne pour déjouer les complots tout en maintenant informés ses employeurs. Entre les attaques des colonies britanniques par des vétérans de la guerre de Sécession, les tentavives d'assassinat des opposants au mouvement fénien et les luttes de pouvoir internes, il aura beau jeu de se maintenir en vie.Ce ne sont là que quelques-unes des péripéties, véridiques, de ce roman qui jette un regard surprenant sur la naissance du Canada.

Table des matières

Table des matières
Un pays pour un autre 1
Chapitre 1 7
Chapitre 2 22
Chapitre 3 39
Chapitre 4 47
Chapitre 5 61
Chapitre 6 78
Chapitre 7 94
Chapitre 8 106
Chapitre 9 121
Chapitre 10 136
Chapitre 11 144
Chapitre 12 156
Chapitre 13 170
Chapitre 14 182
Chapitre 15 200
Chapitre 16 209
Chapitre 17 217
Chapitre 18 228
Chapitre 19 241
Chapitre 20 253
Chapitre 21 260
Chapitre 22 273
Chapitre 23 287
Chapitre 24 299
Chapitre 25 317
Chapitre 26 335
Quelques mots& 351