De rouge et de blanc
  • Éditeur québécois

Au début, il y eut ce tremblement intérieur, un frémissement devant les blessures de la vie ou encore ce mouvement comme une danse lors des moments heureux. Puis l’alphabet est arrivé.
Je croyais que je n’y arriverais jamais, seule dans cette classe qui ne savait pas la langue de l’autre. Ensuite les mots sont nés, les phrases, les paragraphes complets jamais dévoilés, toujours
cachés.

"Je suis le choc de deux cultures,
la blanche de béton et de fer,
la rouge de plumes, de fourrures
et de cuir tanné à l’odeur âcre
de bois qui fume."

Compléments